Ateliers

Un parcours de 20 jours accessible à tout moment

Grâce à vous, à nous (et aux timespirits, qui nous ramènent les informations négligées) nous allons approfondir nos compétences de participation, d’observation et de facilitation dans le dépistage nécessaire des polarités — tout cela pour arriver à des positionnements plus vivables, plus humains… et plus profondément satisfaisants, parce que justes.

Si nous sommes ce qui reste après le passage dans les conflits, il serait néanmoins intéressant de pouvoir constater ce qui, de nous, reste accroché aux conflits. Chacun a son bois à brûler, et peut constater que tous les conflits ne font pas le même effet.

Les expériences de conflit sont individuelles, mais les structures qui les sous-tendent et qui les génèrent ont l’air d’être universelles. En créant un parcours parmi les ‘must’ du Conflit, nous avons créé une véritable école, une formation au Process Work, où nous tentons de déjouer certains de ces hameçons. Ils peuvent, autrement, nous piéger, autant dans les rapports avec soi-même et avec les autres, qu’avec le monde à l’échelle la plus grande.

Ce parcours, qui représente un engagement envers la pratique de la liberté, de la conscience et de la responsabilité nous mènera sûrement dans le feu : c’est à ce prix que l’existence individuelle et communautaire pourra reprendre encore plus de goût — ou tout au moins devenir viable pour tous…

 

David Grove et Arnold Mindell ont ceci de commun, qu’ils ont, chacun à leur façon, exploré et développé des liens entre ce qu’il y a de plus profond (« fondamental ») dans le monde intérieur de chacun, et des processus à l’œuvre dans l’univers (fini/non fini). Tous les deux, ils ont travaillé l’interpénétration de ces deux mondes, et la révélation du résultat qui s’exprime à travers la vie et l’expérience particulière de chacun.