During our May 28 session of Clean Learning Community on Thursdays, Jennifer de Gandt revisited the Dr. Stephen Borges’ teachings about the autonomic nervous system, and the Polyvagal Theory. The group then experimented with a new tool.

Check out our events page to participate in an interactive session like this one.

http://innovativepathways.net/wp-content/uploads/2020/04/MAP1-constellation-polyvagal.pdf

Main Learnings:

Nous venons dans le monde branchés [avec des circuits déjà en place], prêts pour la connexion, et nous nous engageons dans une quête “à vie” pour nous sentir en sécurité dans notre corps, dans les environnements que nous fréquentons et dans nos relations. Le système nerveux autonome est notre système de surveillance personnel toujours sur ses garde et demande : « Est-ce que c’est sûr? »
Son but est de nous protéger en détectant la présence de la sécurité, et aussi des risques. Il y a une écoute « moment par moment » de ce qui se passe dans, et autour de notre corps, et à travers les liens que nous avons tissés avec les autres.
Cette écoute se passe bien en-dessous du niveau de la conscience et loin de notre contrôle conscient.
Le Dr. Porges a compris que ceci n’est pas une prise de conscience qui vient avec la perception. Il a inventé le terme « neuroception » pour décrire la façon dont notre système nerveux autonome scanne les indices de sécurité, le danger et la menace de mort, sans impliquer les parties pensantes de notre cerveau.
[Cette séparation est nécessaire] parce que nous, les humains, sommes des êtres « créateurs de sens »: ce qui commence par une expérience sans mots dans le monde de la neuroception, conduit à la création d’une histoire qui va jusqu’à façonner notre vie quotidienne.

L’échelle Polyvagal

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates.

You have Successfully Subscribed!